THERAPIE EMOTIONNELLE

Les émotions ? Ca fatigue. Comment les percevoir, les analyser et s’en servir afin qu’elles nous aident à  prévenir et combattre l’infertilité ?Les émotions ? Ca fatigue. Comment les percevoir, les analyser et s’en servir afin qu’elles nous aident à  prévenir et combattre l’infertilité ?

Nous l’avons dit, la fertilité commence dans notre tête et dans nos cellules. Les émotions elles, sont liées à la pensée et s’impriment dans nos organes en laissant des traces. Sans elles nous ne serions pas ce que nous sommes. Ce sont d’ailleurs elles qui nous informent de notre désir d’enfant en premier. Omniprésentes, depuis notre création, depuis la toute première pensée que nos parents ont eu au sujet de notre existence, elles nous accompagnent sur ce chemin de la parentalité.

Mais pourquoi posent-elles autant de questionnements dans le suivi de la stérilité ? Le problème ce n’est pas leur présence, c’est, l’équilibre entre elles sans lequel, nous nous sentons moins vivants, éteints, violentés, bloqués, emprisonnés ou autrement perturbés.
Désirer un enfant est lié à tout un tas de sensations que notre corps a enregistré durant la vie embryonnaire et pendant l’enfance. Comme affirme la psychanalyste Joëlle Simon Desjardins : « L’infertilité renvoie forcément à l’enfant que nous avons été ». Cet enfant, c’est son vécu avec ses ressentis indissociables des émotions. Pour savoir ce qui nous empêche de donner la vie, il est nécessaire de revivre des états émotionnels négatifs du passé afin de les identifier, d’en trouver les causes puis de les enrayer. Ce « nettoyage » s’opère en état de « sophronisation » (sophrologie et sophro-analyse), où l’état de la conscience est modifié. J’appelle ce travail « la transformation ». La thérapie des émotions commence par la transformation de la peur car c’est la mère de toutes les émotions négatives.

ZOOM SUR LA PEUR ET SES ALLIES
Frustration, Solitude, Angoisse, Jalousie, Colère, Haine, Tristesse, Dépression

Vaincre la peur pour avoir du courage

La peur est une émotion constante accompagnant le désir d’enfant. Je suis toujours stupéfaite que l’on ne dise pas aux personnes infertiles qu’elles sont courageuses. Car pour suivre le chemin de la PMA, il faut beaucoup de courage.  Ce sont ces deux forces qui s’entremêlent durant tout le parcours médical.  Pour les personnes se trouvant sur cette voie, la peur joue un rôle important, elle a une véritable identité et un rôle qu’il faut comprendre pour mieux la contrer. Voici  des sentiments et  d’autres émotions  s’opposant à la peur et à ses autres visages.

        FRUSTRATION/DECEPTION versus PATIENCE

JALOUSIE versus AMOUR

TRISTESSE versus ESPOIR

HAINE versus COMPASSION            

COLERE versus PAIX INTERIEURE

Comment différencier la peur d’un mauvais pré-sentiment ?
Comment faire la différence entre une angoisse et l’intuition ?
Comment distinguer la colère d’une faible estime de soi ?

Le travail sur les émotions est très technique. L’essentiel est de connaître leur biologie, leur énergie, leur spiritualité et leur rôle. C’est pour ainsi dire leur carte d’identité.

L’analyse des émotions est une aide complémentaire au parcours de l’infertilité (PMA ou naturel) ou toutes les émotions s’entremêlent au même moment pour laisser gagner une immense fatigue, un épuisement physique.